Pinel immobilier
Publié le 6 Septembre 2021 à 12h38 - 164 hits

Les cabinets de gestion de patrimoine ont le vent en poupe

Si les épargnants et les investisseurs étaient en position d’attentisme pendant presque toute la durée de l’après-crise en 2020, certains d’entre eux ont préféré se tourner vers les conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) pour les aider à la prendre les meilleures décisions. Cela non seulement en ce qui concerne leurs actifs déjà inscrits dans leur portefeuille mais aussi ceux à souscrire afin de continuer à faire fructifier leur capital.

 

La démocratisation des prestations du CGPI

Les CGPI ont été fortement sollicités et d’ailleurs, leurs services se démocratisent davantage. Ils mettent au point la possibilité de communiquer en ligne tout comme à leur cabinet de consultation, permettant à leurs clients de bénéficier de leurs conseils en consultation classique ou à distance, tout en restant chez eux.

Les investisseurs sont nombreux à saisir les services des conseillers indépendants plutôt que de ceux rattachés aux établissements bancaires et d’assurance. Il existe aujourd’hui plus de 3500 cabinets de CGPI en France et ceux-ci reçoivent désormais tous types de clientèle aussi bien les plus fortunés que ceux désireux de commencer à se constituer leur patrimoine, pas à pas. Les Français en effet reconnaissent l’utilité de faire appel à ces experts pour rentabiliser leur portefeuille et le sécuriser au fil des ans, tout en répondant précisément à leurs attentes.

Graphique, Diagramme, Croissance

Les conseils des GCPI en forte demande

Comme indiqué ci-dessus, les turbulences de 2020 ont bouleversé la sphère économique mondiale, amenant investisseurs et épargnants à se poser des questions sur la marche à suivre. Les CGPI sont alors intervenus pour les accompagner de manière totalement individualisée, par le biais des outils digitaux pour la majorité d’entre eux, les sollicitations ayant été en forte recrudescence pendant les périodes de confinement.

 

Dans quelle mesure la crise économique affecte-t-elle le domaine des investissements ?

Le monde des investissements connaît aujourd’hui un glissement vers une mutation progressive qui s’observe sur la majorité des marchés. Si certains sont demeurés inébranlables, comme celui de l’immobilier, d’autres ont vu la nature des demandes évoluer. Le marché boursier continue de connaître des fluctuations, tout comme avant la crise certes, mais de manière encore plus imprévisible. Ainsi, y investir nécessite de bien connaître les actifs sur lesquels ceux-ci sont adossés, conformément à la tendance vers laquelle cette mutation des demandes est de plus en plus marquée.

Grace à l’intervention des CGPI, la plupart des investisseurs ont réussi à ne pas céder à la panique, notamment ceux qui ont investi avant le krach historique de février-mars. Certains d’entre eux ont même su profiter des opportunités boursières grâce aux recommandations de ces experts. Toujours est-il que la majorité des épargnants ont souhaité davantage sécuriser leurs placements, et c’est vers cette attente que les CGP ont orienté leurs recommandations. À noter toutefois que le ralentissement économique est passager et que le rouage se remettra en route, sans que la période requise soit déterminée à l’heure actuelle. C’est pourquoi, l’accompagnement du CGPI ne se fait pas uniquement sur le court terme, mais sur les années à venir, voire jusqu’au départ à la retraite et même au moment de l’ouverture de la succession, c’est-à-dire jusqu’au décès de son client.

 

Pour conclure, il est donc avantageux de s’en remettre à un bon CGP qui sera indépendant afin de collecter les meilleurs avis, en adéquation avec la situation actuelle et à venir, et surtout par rapport à son propre profil de risque. Rappelons d’ailleurs que ces derniers se démarquent par leurs connaissances et leur aptitude dans plusieurs domaines se rapportant à l’économie, les finances, ainsi que les questions d’ordre juridiques et fiscales.

Une envie d'expression, intervenez .

Les publications similaires de "Pinel et l'immobilier"

  1. 1 Oct. 2021Pas de baisse de rendement prévue pour les SCPI66 hits
  2. 1 Sept. 2021Dans quelle SCPI de rendement investir pour la rentrée ?147 hits